Immo21
22 Juillet 2019 à 19h19 - 93

PERP : Tout savoir sur ce dispositif d'épargne et son sort en 2019

Le Plan d'Epargne Retraite Populaire (PERP) est un bon dispositif dans la gestion de son portefeuille patrimonial.

En premier lieu, il faut comprendre qu’il s’agit d’une sorte d’assurance quant à la préparation d’une bonne retraite. L’outil demeure efficace et reste, en principe, déblocable à l’heure de son départ à la retraite. Les contribuables français étant peu enclins quand il s’agit de se construire un fonds bloqué dans un premier temps, le perp reste pourtant un dispositif intéressant. Le bénéfice : tout l’ensemble des versements est totalement déductible de l'assiette fiscale du contribuable (selon certains paramètres). En effet, cette déduction contient un plafond établi à 10% des gains nets professionnels de l’année N-1. À titre comparatif, le plafonnement est l’équivalent de 8 fois la somme du Plafond Annuel de Sécurité Sociale(PASS) ou à 10% de ce même plafond moins une année.

Ensuite, le mécanisme vient du fait que le capital peut être débloqué à la retraite sous forme de rente viagère additionnel. Toutefois, quelques contrats donnent l’occasion d’effectuer un retrait partiel en capital. Cette sortie correspond à 20% de la somme totale de l’épargne.

Toutefois, il est à noter que peu de souscripteurs considèrent à l’heure de la souscription d’un perp, la multitude de modalités ainsi que les différentes possibilités de sortie. Effectivement, en plus de l’imposition forfaitaire (établi à 7,5%), applicable à la place du barème progressif, le contribuable peut opter pour diverses solutions, qui peuvent davantage optimiser le portefeuille patrimonial.

Tout d’abord, afin de pouvoir suivre la progression de son train de vie à la retraite, le souscripteur en PERP peut opter la majoration ou la minoration de rente pendant une durée restreinte variant de 5, 10 ou 15 ans. La majoration sert habituellement aux individus désirant bénéficier entièrement du début de la retraite. Il peut s’agir par exemple, d’un déblocage de fonds afin de faire des voyages. La minoration est employée pour des individus anticipant déjà la hausse des coûts quotidiens. C’est particulièrement en cas de besoin d’aide et dépenses médicales, souvent rattachés à l’âge avancé et à la perte d’autonomie.

Le souscripteur peut aussi opter pour un reversement de la rente à son enfant mineur. C’est valable jusqu’à l’âge de 25 ans. Dans ce cas particulier, il s’agit d’une rente éducation. Elle est employée en cas de décès prématuré avant la retraite.

Majoritairement toutefois, le souscripteur peut choisir pour une réversion à son partenaire comptant pour la totalité de la rente viagère. C’est à la condition que ce dernier soit le bénéficiaire choisi. De ce fait, le PERP devient un outil patrimonial fort utile. C’est ainsi car il permet la préservation du train de vie de son conjoint survivant. C’est très profitable quand on constate qu’on peut générer de gros revenus à l’heure de la retraite dans un foyer fiscal.

Pour terminer, le PERP autorise la composition d’une retraite additionnelle tout en profitant d’une diminution fiscale pendant la période d’épargne. En outre, il permet d’assurer l’avenir de ses proches en offrant des fonds par rapport à d’éventuels imprévues.

PERP : Qu’en est-il de ce dispositif en 2019 ?

Un contribuable français en pourra, en effet, plus extraire de ses impôts 2018 ses contributions PERP 2018. Celui-ci annonce qu’en 2019, les paiements PERP soient exonérés à 100% du montant sous la condition que les paiements 2018 ne soient pas en dessous de ceux de 2019 (à moins qu’ils soient supérieurs à ceux de 2017). Vous êtes à jour sur les dernières actualités Perp ? Quelle est la fiscalité du PERP au moment de la sortie en capital ? Pour le savoir le site choisirsonperp.com peut tout à fait vous assister.